©2019 par Peaky investment.

La Tendance d'EUR/USD reste baissière, vers une rapide chute ?

La tendance de EUR/USD reste très nettement baissière ce lundi matin, alors que la paire de devises évolue autour de 1.0950 au début de la session européenne, après avoir marqué un nouveau creux annuel à 1.0941 vendredi dernier.


Pourquoi EUR/USD a chuté la semaine dernière ?

Rappelons que l'Euro Dollar avait chuté tout au long de la semaine dernière, face à une série de statistiques américaines meilleures que prévues. Les indices ISM manufacturier et des services, le rapport ADP, et surtout le rapport NFP de vendredi s'étaient tous révélés meilleurs que l'estimation moyenne des économistes. Cela a entraîné une forte hausse du billet vert, et donc mécaniquement une baisse sur la paire EUR/USD.


On notera également que le GBP/USD, qui en plus d'être pénalisé par la chute du Dollar a été fuit face aux incertitudes du Brexit, avec un plongeon d'environ 300 pips la semaine dernière, a aussi renforcé la pression baissière sur EUR/USD par corrélation.


Enfin, les statistiques européennes n'ont de leur côté rien apporté pour arranger la situation, avec des ventes au détail de la zone euro, et des commandes à l'industrie et une production industrielle allemandes très largement décevantes.


Quel est le contexte technique sur l'Euro Dollar ?

D'un point de vue graphique, on rappellera que la semaine dernière a commencé par une cassure sous la moyenne mobile 100 jours, après qu'un rebond de la paire ait été bloqué par une ligne de tendance baissière à la fin de la semaine précédente. Le contexte graphique a donc également appuyé la chute de l'Euro dès le début de la semaine. La cassure sous le seuil psychologique majeur de 1.10 mercredi-jeudi dernier a ensuite encore davantage confirmé le biais baissier de court terme. A ce stade, le prochain support se situe vers 1.0925 (2 creux importants du mois de septembre 2019), avant le seuil psychologique de 1.0900, puis le plus bas de l'année dernière à 1.0880. A la hausse, les premières résistances sont à 1.0960 et 1.0980, avant la zone des 1.0993/1.1000. Une cassure au-dessus de cette zone de résistance reste nécessaire pour atténuer les risques baissiers de court terme.


On notera enfin que l'indicateur RSI en H1 et en H4 a corrigé ses lectures de sur-vente en remontant au-dessus de 30. Cela laisse plus de place pour un retour des pressions baissières.

Globalement, les risques baissiers restent clairement en place, à moins d'un rebond au-dessus des 1.10, notamment sur des surprises du calendrier économique ou de nouvelles informations haussières pour l'Euro Dollar.


Source : Admiral Markets MetaTrader 5 Edition Suprême, EURUSD, graphique H1 (entre 29 janvier 2020 et 10 février 2020), réalisé le 10 février 2020 à 10h25. Veuillez noter : Le rendement passé n'est pas un indicateur fiable des résultats futurs, ni du rendement futur.


Quels sont les événements économiques clés à surveiller cette semaine ?

En ce qui concerne les prochains événements à risques et statistiques potentiellement influents sur EUR/USD, on notera que les traders attendront mardi un discours de Christine Lagarde, la présidente de la BCE, à 15h, ainsi qu'un discours de Jerome Powell, le président de la Fed, à 16h. On surveillera aussi le rapport JOLTS sur les offres d'emplois US du mois de décembre, également à 16h.


Mercredi, on surveillera tout d'abord la production industrielle de la zone euro, à 11h. Les économistes anticipent une chute de -1,5%, après +0,2% le mois précédent.

Jeudi, l'IPC des États-Unis pour le mois de janvier sera sans doute l'événement clé du jour. Le consensus prévoit un IPC à 0,2% m/m, comme le mois précédent. Simultanément, les investisseurs s'intéresseront aux inscriptions hebdomadaires au chômage, qui sont attendues en hausse à 212k par rapport à 202k la semaine précédente selon les prévisions.

Enfin, c'est au cours de la journée de vendredi que les mouvements le plus violents pourraient avoir lieu sur la paire EUR/USD. On attendra dans la matinée le PIB préliminaire de l'Allemagne pour le dernier trimestre de l'année dernière. Les économistes prévoient une croissance de 0,1% comme précédemment en données trimestrielles, et à 0,2% contre 1% précédemment en données annuelles.


Un peu plus tard, on prendra connaissance du PIB de l'ensemble de la zone euro. Le consensus prévoit une hausse du PIB de 0,1% en données trimestrielles et de 1% en données annuelles.

Aux Etats-Unis, ce sont les ventes au détail US du mois de janvier, qui seront publiées à 14h30 qui constitueront le principal indicateur à surveiller. Elles sont attendues en hausse de 0,3% après 0,7% précédemment.


La production industrielle de janvier sera ensuite passée au crible, alors que les économistes anticipent un recul de -0,2% après -0,3% précédemment.

Enfin, c'est l'indice de confiance des consommateurs US selon l'Université du Michigan qui sera la dernière statistique importante pour l'EUR/USD cette semaine. Le consensus anticipe une baisse à 99,3 points après 99,8 précédemment.


Commencez dès maintenant à trader: https://admiralmarkets.fr/inscrivez-vous?regulator=fca&ref_id=11398


Avertissement:

Les données fournies fournissent des informations supplémentaires concernant toutes les analyses, estimations, pronostics, prévisions, études de marché, perspectives hebdomadaires ou autres évaluations ou informations similaires (ci-après dénommé «Analyse») publiées sur le site Internet de Peaky Investment. Avant de prendre toute décision d'investissement, veuillez porter une attention particulière aux éléments suivants:

Ceci est une communication marketing. Le contenu est publié à des fins d'information uniquement et ne doit en aucun cas être interprété comme un conseil ou une recommandation en matière d'investissement. Il n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche en investissement et ne fait l'objet d'aucune interdiction de traitement avant la diffusion de la recherche en investissement. Toute décision d'investissement est prise par chaque client seul, tandis que Peaky Investment n'est pas responsable des pertes ou des dommages résultant d'une telle décision, qu'elle soit ou non basée sur le contenu. Bien que tous les efforts raisonnables soient déployés pour garantir la fiabilité de toutes les sources du contenu et pour que toutes les informations soient présentées, de manière compréhensible, rapide, précise et complète, Peaky Investment ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité. de toute information contenue dans l'analyse. Tout type de performance passée ou modélisée d'instruments financiers indiqués dans le contenu ne doit pas être interprété comme une promesse, une garantie ou une implication explicite ou implicite, par Peaky Investment, de toute performance future. La valeur de l'instrument financier peut à la fois augmenter et diminuer et la préservation de la valeur de l'actif n'est pas garantie. Les produits à effet de levier (y compris les contrats sur la différence) sont de nature spéculative et peuvent entraîner des pertes ou des bénéfices. Avant de commencer à négocier, assurez-vous de bien comprendre les risques encourus.