©2019 par Peaky investment.

Le Cybertruck de Tesla plait, mais les investisseurs sont plus sceptiques

Le dernier véhicule électrique de Tesla, son Cybertruck en acier inoxydable au look de véhicule blindé futuriste, laisse les investisseurs perplexes quant à sa viabilité, mais les consommateurs semblent l'adorer, les précommandes affluant déjà en masse.


Commencez dès maintenant à trader: https://admiralmarkets.fr/inscrivez-vous?regulator=fca&ref_id=11398


Dans ce que certains considéraient comme un affichage bizarre au studio de design de Tesla à l'extérieur de Los Angeles, le PDG Elon Musk a dévoilé le pick-up tant attendu et dont il parlait régulièrement depuis des semaines. Le Cybertruck peut avaler 250 miles sur une seule charge et démarre à seulement 39 900$. Ajoutez à cela des avantages comme le double moteur et ce nouveau véhicule électrique devient beaucoup plus cher. Les deux autres modèles, un modèle à deux moteurs et un modèle à trois moteurs, coûtent respectivement 49 900$ et 69 900$.


Musk a régulièrement publié des mises à jour sur Twitter depuis son lancement pour faire le point sur l'état des pré-commandes dans les jours qui ont suivi les débuts du Cybertruck.

Le samedi 22 novembre, Tesla avait enregistré 146 000 pré-commandes du Cybertruck, dont 42% pour le modèle bimoteur, 41% pour le modèle trimoteur et 17% pour le Cybertruck d'entrée de gamme. Ce chiffre a été mis à jour par Musk le dimanche 23 novembre sur un simple tweet : "187k."


Depuis, le chiffre a dépassé 250 000 commandes. Les analystes utilisent généralement des pré-commandes de véhicules Tesla pour se faire une idée de l'évolution de la demande.

Les clients étant tenus de verser une mise de fonds de 100$, Tesla a gagné plus de 18 millions de dollars. Ces dépôts sont remboursables et beaucoup moins élevés que ce que Tesla exige habituellement. Le démarrage de la production du Cybertruck est prévu pour la fin 2021, la version trimoteur devant entrer en production en 2022.


Les Investisseurs de Tesla ne sont pas aussi enthousiastes que les fans

Alors que les fans semblaient enthousiasmés par le Cybertruck, les observateurs de l'industrie et les investisseurs étaient beaucoup plus sceptiques. Les critiques ont rapidement qualifié le Cybertruck de concept plutôt que de camionnette viable.

Ils se demandent si ce sera un jour légal sur les rues et les routes des États-Unis, et ont prédit que le Cybertruck qui arrive sur le marché aura un aspect différent de celui que Musk a dévoilé. Les critiques vont des rétroviseurs et des essuie-glaces manquants aux roues et aux pneus qui n'ont pas l'air d'être viables en production. Avec un volant mieux adapté à une voiture de course qu'à une voiture de tourisme, il n'est pas clair non plus si l'habitacle fera également l'objet d'une petite révision ou pas.


Certains analystes de Wall Street se sont également inquiétés de l'impact que le Cybertruck aura sur le modèle Y, le SUV électrique de Tesla qui devrait entrer en production en 2020. La production en Chine et en Europe est prévue pour début 2021.


Lorsque Tesla a annoncé le modèle Y, l'intérêt pour ce lancement a été éclipsé par la crainte que les ventes du modèle 3 n'en pâtissent et la même préoccupation a été exprimée pour le modèle Y et le Cybertruck.


La compétition de Tesla se profile à l'horizon

Par ailleurs, Tesla va devoir composer avec la concurrence des fabricants de véhicules qui travaillent sur leurs propres camions électriques. Rivian, une jeune entreprise de camions électriques de Plymouth, au Michigan, qui compte Amazon.com et Ford parmi ses bailleurs de fonds, sortira l'an prochain ses propres camions électriques qui, bien que plus chers que le Cybertruck d'entrée de gamme, ont un design beaucoup plus familier pour les propriétaires de pick-up.


Ford, fabricant de la populaire camionnette F-150, devrait lancer une version électrique en 2021, tandis que General Motors (NYSE : GM) est aussi en train de travailler sur sa propre camionnette électrique.


Faut-il acheter l'Action Tesla ?

Bien qu'il y ait beaucoup de battage publicitaire autour du Cybertruck, ce n'est pas une raison pour les investisseurs d'augmenter leur position sur Tesla. Après tout, malgré sa capacité à produire de nouveaux véhicules qui font vibrer Twitter, son action n'a pas été en mesure de surperformer cette année.


Pourtant, rien que cette année, Tesla a réalisé un bénéfice inattendu, achevé son usine de Shanghai plus tôt que prévu et sorti un camion à l'allure futuriste, mais ses actions se négocient à la baisse alors que le S&P 500 a gagné 23%. Les investisseurs n'ont clairement pas été impressionnés par le Cybertruck et les analystes de Wall Street sont partagés quant à l'impact qu'il aura sur les bénéfices de Tesla, mais les fans du constructeur de véhicules électriques disent que les critiques ne voient pas l'ensemble du tableau. Ils sont obsédés par le design et ignorent la grande nouvelle, le prix de 39 900$. Ils disent que c'est un exploit louable étant donné que le prix est depuis longtemps plus élevé, ce qui témoigne de l'amélioration de la fabrication chez Tesla. Mais la question de savoir si cela sera une réalité ou non est une autre question qui devrait tarauder les investisseurs.


Avec le Cybertruck, et compte tenu du cauchemar de la chaîne de production dans son état actuel, les investisseurs ont raison d'être sceptiques quant à la capacité de Tesla à tenir sa parole.


En fin de compte, le succès du Cybertruck dépendra de ce qui sortira de la chaîne de production lorsqu'il sera prêt pour ses débuts sur les routes américaines.

Source : Admiral Markets MetaTrader 5 Edition Suprême, EURUSD, graphique H1 (entre 11 novembre 2019 et 2 décembre 2019), réalisé le 2 décembre 2019 à 12h15. Veuillez noter : Le rendement passé n'est pas un indicateur fiable des résultats futurs, ni du rendement futur.


Commencez dès maintenant à trader: https://admiralmarkets.fr/inscrivez-vous?regulator=fca&ref_id=11398


Avertissement:

Les données fournies fournissent des informations supplémentaires concernant toutes les analyses, estimations, pronostics, prévisions, études de marché, perspectives hebdomadaires ou autres évaluations ou informations similaires (ci-après dénommé «Analyse») publiées sur le site Internet de Peaky Investment. Avant de prendre toute décision d'investissement, veuillez porter une attention particulière aux éléments suivants:

Ceci est une communication marketing. Le contenu est publié à des fins d'information uniquement et ne doit en aucun cas être interprété comme un conseil ou une recommandation en matière d'investissement. Il n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche en investissement et ne fait l'objet d'aucune interdiction de traitement avant la diffusion de la recherche en investissement. Toute décision d'investissement est prise par chaque client seul, tandis que Peaky Investment n'est pas responsable des pertes ou des dommages résultant d'une telle décision, qu'elle soit ou non basée sur le contenu. Bien que tous les efforts raisonnables soient déployés pour garantir la fiabilité de toutes les sources du contenu et pour que toutes les informations soient présentées, de manière compréhensible, rapide, précise et complète, Peaky Investment ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité. de toute information contenue dans l'analyse. Tout type de performance passée ou modélisée d'instruments financiers indiqués dans le contenu ne doit pas être interprété comme une promesse, une garantie ou une implication explicite ou implicite, par Peaky Investment, de toute performance future. La valeur de l'instrument financier peut à la fois augmenter et diminuer et la préservation de la valeur de l'actif n'est pas garantie. Les produits à effet de levier (y compris les contrats sur la différence) sont de nature spéculative et peuvent entraîner des pertes ou des bénéfices. Avant de commencer à négocier, assurez-vous de bien comprendre les risques encourus.

2 vues